Shaolin Chuan Club Val d'Yvette
Adresse
/
Téléphone

Héritage et transmission de Me Wang Xian

Les habitants de Chenjiagou ont toujours été très vite exposés à l'art martial de leur village. Mais l'apprentissage réel de Me Wang Xian ne débute que lorsque Chen Zhaopi (18e génération du style Chen) prend sa retraite et revient dans son village natal, au tout début des années 60.

La renaissance du Tai Chi Chuan dans le lieu qui fut son berceau est d'abord freinée par la famine du Grand Bond en avant puis la tourmente de la Révolution culturelle. Au début des années 70, les conditions s'améliorent. Malheureusement, Chen Zhaopi s'éteint, laissant les habitants du village désemparés.

Placé à sa tête, Wang Xian invite alors Chen Zhaokui, le fils de Chen Fake (17e génération du style Chen), à reprendre le flambeau et poursuivre l'enseignement aux villageois. Ce dernier accepte et fait plusieurs fois le voyage de Pékin pour compléter leur apprentissage. Son frère d'arme et élève chéri de Chen Fake, Feng Zhiqiang, apportera aussi sa pierre à l'édifice.

Depuis le début des années 80, Me Wang Xian diffuse son savoir à travers le monde. Il est représenté en France par l'IRAP. En Chine, il est secondé par ses deux fils, Wang Zhanhai et Wang Zhanjun, experts en poussée des mains.
 

Bibliographie

A la source du Taiji Quan
Applications martiales du Taiji Quan
Taiji Quan, itinéraire d'un défi
couverture2.jpg
Quatre livres sont actuellement disponibles aux éditions Trédaniel (www.editions-tredaniel.com) et aux éditions Tradition et évolution (https://tradition-evolution.blogspot.fr/p/livre.html).