Shaolin Chuan Club Val d'Yvette
Adresse
/
Téléphone

Quelques notions sur le Kung Fu Shaolin

Le temple de Shaolin (province du Henan) a marqué l'imaginaire de la Chine. Sur le plan religieux, il abrite depuis des siècles un bouddhisme Ch'an (Zen) qui rythme aujourd'hui encore la vie de ses occupants. Quant aux arts martiaux, les premiers faits d'armes des moines guerriers datent du VIIe siècle. Leurs techniques de combat seront revigorées par les enseignements de militaires au XVIe siècle. A partir de cette époque, la dextérité des moines au bâton, mais aussi à la lance et, plus tardivement, à mains nues, est connue à travers tout le pays.

Les techniques à mains nues puisent à la fois dans des styles zoomorphes (grue, serpent, dragon, léopard, aigle, ...) et dans un large panel de styles dits traditionnels tels que la boxe des sept étoiles, de la mante religieuse, ou de la fleur de prunier. Un large arsenal d'armes, courtes (épée, sabre, …) et longues (bâton, lance, ...), offre aux pratiquants un complément aux techniques à mains nues.

Un prérequis à toutes ces pratiques à mains nues et avec armes est le travail d'exercices fondamentaux, les ji ben gong. Par ailleurs, malgré le classement de ces techniques dans la catégorie des arts externes, certains exercices préparent à un travail plus interne. On peut par exemple citer les huit pièces de brocart.
 
 

Cursus au Shaolin Chuan Club Val d'Yvette

La progression des élèves est structurée selon un système de ceintures et de barrettes. Le débutant commence sans ceinture. Puis viennent les ceintures jaune, orange, rouge, et enfin rouge-noire. A l'issue de ce cursus, les élèves qui le souhaitent peuvent se présenter aux examens de la Fédération d'Arts Energétiques et Martiaux Chinois (FAEMC), seule habilitée à délivrer des duans.

Nos professeurs ont pour référence pédagogique le moine Shi Yan Jun, aujourd'hui établi en France mais formé au temple Shaolin (voir sa courte bibliographie).
 

Kung Fu Shaolin en images

 
 
 

Combat codifié